Vous avez la parole

Saisissez votre message puis cliquez sur ENVOYER. Le champ Site internet est facultatif.

Commentaires : 4
  • #4

    Dominique (mercredi, 12 juillet 2017 12:13)

    Bonjour
    Pour etre passe ces jours à Lou Valat : chantier d ouverture j ai eu l information pour adhérer à l espace parole ( en passant par le covoiturage: ce n était pas intuitif)
    Pour ma part je me suis regalé à la pose du lambris (cela m a rappelé la pose du notre dans notre petite maison pres du gerbier de jonc ou je reapropriais les lieux car c etait aussi la chambre de nos bebes : je jonglais alors entre leur moment de sommeil , le passage de l aspirateur et le travail en lui même)
    j ai apprécié le travail en collaboration avec Luc et nos echanges sur lou Valat meme si nos idées sont divergentes.
    Merci à Alain pour sa participation aux travaux le pret de son matériel- c etait la premiere fois que je me servais d un compresseur- et ses conseils avisés.Je regrette seulement que nos emplois du temps respectifs ne nous ai pas permis de nous rencontrer à Lou Valat à cette période.
    J espére que les residents actuels passent de belle nuit dans le cocon à l abri de la poussiere et du bruit du vent.
    En rangeant mon garage ce matin et mon diable entre autres j ai eu une pensée pour Lou Valat et plus particulierement pour les intendants.Si l achat d un diable est necessaire pour acheminer les marchandises il est necessaire qu il soit à trois roues pour monter et descendre les escaliers .
    En echangeant avec Luc pour notre accés j ai eu la confirmation que ce que je pensais etre la meilleure façon d accéder chez nous etait deja la solution utilisee auparavant ( passage chez Etienne) Il est dommage que nous ayons perdu cet accés a priori sur une embrouille pas de notre fait.
    A plus tard et bonnes vacances.
    Dominique.
    Merci a Anne Marie pour sa reactivité et l envoi postal de ma trousse de toilette.
    Dominique.
    Bravo à Pascale pour l extension de ce site, un peu etonné tout de même de faire suite à un de mes propos de Janvier.
    Dominique

  • #3

    Dominique Durand (vendredi, 13 janvier 2017 17:48)

    Bonjour à tous.
    Suggestion ou voeux: c est selon mais c est aussi la bonne période de l année.
    J adhère à ce que propose Jean Paul et une rencontre à Vernet avec ces différents interlocuteurs me parait intéressant.
    Pour les années à venir j aimerai que notre accés au niveau de la clède de Gérard ait une situation "juridique claire" et soit aménagé pente douce et marches régulières pour le plus grand bonheur des résidents- au moins deux fois par sejour-, de nos visiteurs ponctuellement, de nos intendants quasiment tous les jours avec quelque fois vingt kilos de marchandises plus au moins hétéroclites qui dévalent les escaliers plus qu elles ne les descendent
    Marc a dans ces cartons et croquis le mode opératoire. Un chantier pierres sèches à cet endroit hormis le fait d être ergonomique pour les Valatiens qui prennent un an de plus serait aussi une belle vitrine pour notre association.
    Dans l attente de lire vos commentaires sur cette suggestion.: que 2017 vous soit douce!
    Dominique

  • #2

    jean paul bauret (jeudi, 15 décembre 2016 14:54)

    Une suggestion pour animer notre dynamique associative : tisser des contacts dans le gard et la lozere dans le milieu bio et agricole, genre terre de liens, amap, terre et humanisme, vergers de lozere et peut être organiser une rencontre autour de ces thèmes à vernet...

  • #1

    jean paul bauret (mercredi, 24 août 2016 12:15)

    Décidément nos adhérents sont peu bavards, alorsqu'ils peuvent écrire en clair sur cette rubrique ; excellente semaine pour moi avec les carnets de voyage ; encore merci à antoinette et lionel pour cette expérience riche, prenante, et fatigante émotionnellement. Problème récurrent les arrivées et départs ; ce serait vraiment souhaitable de respecter la vie du groupe pendant une semaine, sans arrivée de nouvelles personnes en cours de semaine. Par ailleurs pas évident de camper sur les terrasses qui, sauf une, celle sous la clède, gardent une pente un peu gênante pour un bon sommeil....A travailler ! Avis aux amateurs de chantiers.

 

 

 


Livre d'or 2005-2015


Jacquou7565 - 21/02/2015

Coucou aux kamishibai(eurs, euses) autrement appelés Gaïto en japonais, j’ai beaucoup apprécié ce stage de l’été 2013 et c’est avec grand plaisir que j’ai découvert les très belles photos joliment mises en scène de ces agréables moments passés en votre compagnie...
La bise aux continuateurs et autres courageux repreneurs de flambeaux !  Jacqueline

Corinne Janson - 02/02/2014

Aujourd’hui j’ouvre la boîte aux lettres, tiens c’est le journal de Lou Valat !
Je m’installe sur le canapé, j’ai toujours plein de choses à faire, mais je prends tout le temps de lire le journal de Lou Valat.
Alors, en qualité de “sage”(1), j’en ai lu des journaux, même que je les garde tous d’année en année. Oh non, je ne les compare pas, chacun a sa touche de couleur particulière, chaque exemplaire représente beaucoup de travail, de coordination, de mise en page, de talents divers et variés, chaque numéro se laisse lire avec des yeux gourmands, des envies soudaines d’y aller là tout de suite, comme une envie de... mais non, c’est pas possible, alors je me laisse aller là sur le canapé rouge à palper de l’âme le dessus d’une lauze, sentir l’odeur d’un panier rempli de champignons, humer au petit matin l’air de la maison du papé blottie au chaud dans mon duvet de plumes...
Alors donc, je voulais dire merci à tous et à toutes qui ont mis leur énergie et leur amour en mouvement pour raconter, pour transmettre et donner envie à d’autres d’y promener leur désir, à la rencontre des autres et d’eux mêmes.
(1) : membre du Comité des Sages de Lou Valat.

Alain - 09/11/2012

Me voici revenu une nouvelle fois de Vernet pour repartir une nouvelle fois au printemps prochain... Que de beaux souvenirs de cette Toussaint 2012. Souvenir de rencontres avec Jérôme, Marc, Nicolas, Gérard, Roland, ceux de là-bas. Souvenir de rencontre avec ceux qui viennent. Les maisons sont maintenant fermées pour l’hiver mais elle continuent de respirer le passage de tous ceux qui les font vivre en venant dans ce paradis des Cévennes.

Sylvie - 22/05/2012

Merci à chacun et merci à tous pour le bel hommage que vous rendez à Colette.

Edmond - 24/04/2011

Hélas, Colette, tu n’as pas pris de l’âge avec nous. Tu avais pourtant encore l’âge de prendre du bon temps. Et nous, on continue, on va prendre de la bouteille sans toi. Mais quand nous trinquerons en regardant les murs de pierres sèches, nous penserons à ta compétence, à ton efficacité, à ton courage, à ton obstination... Adieu Colette !

Mariane (co-fondatrice des “débuts”) - 02/04/2008

Belle idée que ce site et bravo de l’avoir fait à l’image de l’assoc, fidèle aux espoirs que nous y avons mis dès les débuts. Une vive émotion m’envahit à la lecture de cette continuité et de cette fidélité à l’esprit de départ. Je suis d’autant plus admirative que je sais que ça n’a pas été simple tout le temps.
Bon vent à tous. Mariane

Cathy - 01/02/2007

Lou Valat, c’est une petite bouffée d’air pur cévenol, dans l’été lumineux : un lieu à recommander à ceux qui veulent passer une semaine estivale en bonne compagnie. On y danse, on y chante, on y pétrit l’argile au son de l’accordéon, on y marche, on y fait de la gym douce, on y mange dehors (très bien) sur des grandes tables en bois, on y redanse, on y recause, on va voir les étoiles, on y rit, on s’y plaît, quoi... alors, on y revient.
Au plaisir de vous y (re)voir. Cathy (de Senlis)

Michel - 01/02/2007

« Écoute ça, aime » Les raisons de vivre sont autant de raisons de mourir, alors aime et vit. Quand tu t’indignes, ton cœur te montre ce que tu peux changer en toi, t’aimes-tu assez pour le faire ? La perfection est au bout du chemin ? Alors marche. L’amitié, c’est la moitié de toi qui est en l’autre et vice versa. Les hommes politiques expriment la partie de toi qui voit tout et qui ignore la réalité de l’autre. Gagner le paradis ? Depuis quand l’amour s’achète-t-il ? Il se donne, il s’écoule à travers toi si tu l’acceptes. L’enfer, c’est ta réalité imposée aux autres. Pour transformer l’acide en base, que fer, que fer !

Joëlle - 21/07/2006

Bravo pour le site qui j’espère contribuera à faire connaitre et vivre Lou Valat dans la continuité de ce bel esprit de partage et convivialité que l’on y trouve. Merci à tous ceux qui donnent de leur temps et de leur energie et de leur cœur pour la perennité de ce lieu. Je donne le bonjour à Marc avec qui j’ai fait un chantier pierre sèche, et espère avoir l’opportunité de renouveler l’expérience. Mes meilleures pensées à Toutes et à Tous. Joëlle de l’Ariège

Alain - 24/09/2005

Il est en Cévennes un village accroché, de loin il apparaît ; il est bien petit mais il me plaît. Ici, les murs ont le silence centenaire des paroles effacées, ici, les pierres ont la sécheresse des mains calleuses. Village vu de nulle part, au bout du sentier. Source de bien-être, environnement pur, lieu magique : Lou Valat

Isabelle - 13/08/2005

Bravo pour le site !... Une bouffée d’air pur dans notre grisaille parisienne. Une suggestion : pour alimenter le livre d’or, pourquoi ne pas reprendre qq citations du vrai livre d’or (vous savez avec papier et crayon, c’est bien aussi !) ? + les best de nos recettes. Peut-on vous envoyer des photos ? Quelles rubriques ? Cordialement. Isabelle Burignat

Christian G - 24/04/2005

Félicitations aux concepteurs de ce site. Bonne continuation. À bientôt à Vernet.

Linette - 20/04/2005

Bravo à Nathalie pour le choix des photos. Un vrai soleil venu des Cévennes, comme la voûte du mur.

Dan - 14/04/2005

J’aime Lou Valat, ses stages, son ambiance, ses pierres, son soleil. Et maintenant je l’ai à la maison les jours de pluie et d’hiver. Vite, illustrez-le. Dan

La vie à Lou Valat


Le bruit ferme et sourd

Le bruit ferme et sourd de la poire         

qui tombe de l’arbre
le silence absolu dans lequel
vole l’insecte
 
les fragments bleus du ciel
épars entre les feuilles
de la vigne,
en treille au-dessus des yeux,
leur vert acide et lumineux
aussitôt assombri et redécoupé en
une nouvelle feuille sur
leurs revers d’ombre,

 

le noisetier qui tient
à son buisson
et la table qui accueille toujours

les coudes

ne préférer
non pas une chose mais
la chose et son opposé,
prendre souci de soi
aussi bien que de l’étrange,
faire œuvre de rigueur et
d’adaptation,
 
et que la discrétion
soit notre façon d’apparaître.

Lionel Roubin (Vernet, le 23/08/2014)


06 69 22 12 34

Fan de Lou Valat               Visiteur n°